Le nombre de corps non reclames a limite double au Quebec au cours d’la derniere decennie.

Le nombre de corps non reclames a limite double au Quebec au cours d’la derniere decennie.

Nous avons voulu savoir pourquoi.

Un nombre alarmant de Quebecois meurent dans la solitude la plus complete. Personne pour noter qu’ils ne sont environ ce monde ; personne Afin de s’occuper de leurs funerailles et leur rendre 1 soir hommage. Ils finissent dans des fosses communes, dans l’indifference presque totale. Comment en est-on arrives la ? Pour comprendre, notre journaliste a remonte l’histoire de quelques-uns des defunts oublies.

Richard le solitaire

L’odeur m’assaille des que je m’engage au couloir menant a l’appartement, au troisieme etage d’un immeuble de logements sociaux Afin de personnes agees, pres du pont Jacques-Cartier, a Montreal. Un melange de viande avariee, de camion a ordures et d’egouts. Un relent acre et collant, qui semble s’incruster dans la peau, s’accrocher dans ma gorge, et qui me laissera les narines a vif, hypersensibles a toute odeur animale.

C’est cette puanteur qui possi?de inquiete les voisins et les a pousses a alerter des secours. Notre 24 avril, si des policiers sont entres au logement, Richard J.* etait fond depuis deja deux semaines.

Notre depouille de l’homme de 62 annees vient d’etre emportee quand j’arrive sur les lieux, en compagnie des nettoyeurs charges d’effacer des traces du drame. Acheve avec une maladie coronarienne, il souffrait de diverses maux chroniques, apprendrai-je en lisant le rapport du coroner qui enquetera i  propos des circonstances du deces.