Triangle destructif des relations interpersonnelles : De quelle fai§on s’en bouger ?

Triangle destructif des relations interpersonnelles : De quelle fai§on s’en bouger ?

O n ne va pas vivre seul, sans amour et sans conflit. C’est une loi en nature ! On peut pourtant prendre le temps d’explorer nos relations interpersonnelles et… d’en prendre lait.

J’aimerais donc vous faire consulter (ou redecouvrir) le triangle de Karpman, votre modele social d’interactions humaines, developpe avec le psychologue americain Stephen Karpman. Cela met en vedette 3 roles : le persecuteur / J’ai victime / le sauveteur.

N’importe qui y passe !

C’est inevitable ! Chaque etre humain, votre jour ou l’autre, entre dans votre triangle infernal que j’ai surnomme (Afin de aider faire mes eleves a mieux saisir le phenomene) le triangle des Bermudes.

On reste en quelque manii?re force d’entrer au tourbillon, qui risque de causer la mort en relation.

Pour bien vulgariser le phenomene, je vais egalement faire quelques analogies au monde cinematographique.

Dans le film de une life, nous jouons inconsciemment des roles si nous interagissons au milieu des autres. D’apres les scenarios vecus, nous choisissons notre discours et les reactions en fonction de nos besoins ainsi que nos interets, car nous ne voulons nullement demeurer sur notre appetit a la fin d’la projection de une film.

Bref, on souhaite etre applaudis et gagner un Oscar!

Parfois, on joue J’ai comedie pour plaire aux gens et d’autres fois, on dramatise la situation afin que les gens nous prennent en pitie. Par moments, on reste sentimental et on hurle, ne sachant que dire, en d’autres temps libre, nous avons peur et nous voulons controler ca.

Cendrillon

C’est votre phenomene insidieux ! Mon meilleur comparatif est le conte de Cendrillon. Lorsque la Belle-Mere acariatre (LA PERSECUTRICE) s’en prend a Cendrillon (Notre VICTIME) en l’accablant de toutes ses taches, la brimant des droits et l’humiliant devant l’ensemble de ses sujets, elle la considere comme inferieure.